“J’irai dormir chez moi” : la websérie qui met le surf breton à l’honneur

Une websérie propose de partager des virées en Bretagne avec un groupe de surfeurs et de découvrir les meilleurs spots de la région. La troisième saison de J'irai dormir chez moi est en ligne depuis la rentrée et suit les péripéties de la bande d’amis en hiver. 

De belles sessions de surfs, des plans uniques du littoral breton, une découverte d’acteurs locaux et de bons moments entre amis : chaque année depuis 2020, la websérie J’irai dormir chez moi suit un groupe de surfeurs bretons pendant un “surf trip” à moins de 100 kilomètres de chez eux.  

Parmi ces surfeurs professionnels qui partagent leur passion du sport et de la Bretagne, nous retrouvons Gaspard Larsonneur, Ian Fontaine, Thomas Joncour, Alan L'Helgoualch, Titouan Canevet, Maelys Jouault ou encore Théo Julitte

 

Un surf trip “à la maison” 

Le projet a vu le jour en 2020, durant le premier confinement. “L’idée est venue de Ian Fontaine, qui souhaitait faire un voyage entre copains à la maison”, se rappelle le vidéaste et photographe Robin Aussenac, réalisateur de la websérie. 

“C’est très courant de partir surfer à l’autre bout du monde”, poursuit-il, “mais parfois nous manquons de bonnes vagues près de chez nous. Nous avons donc décidé de mettre en place un projet qui respecte plusieurs valeurs importantes à nos yeux : l’aspect écologique et l’aspect local en voyageant près de chez nous, en mettant en valeur le territoire breton et ses acteurs et en travaillant avec des marques locales. Les valeurs bretonnes sont au cœur de la websérie et de l’identité des surfeurs.” 

 

Partager des moments de vie 

Durant les cinq à six jours de tournage, la troupe voyage à bord du Commodore Hotel, un ancien bus scolaire réaménagé. Pour la saison 2022, ils ont décidé de tourner en hiver afin de montrer toutes les facettes du surf en Bretagne. 

“Nous nous retrouvons souvent pour faire des sessions, mais c’est dur de réunir tout le monde. Pour le tournage de la websérie, nous avons réussi à rassembler toute la bande de huit surfeurs dans un même bus, sur une même période. Nous logeons, nous nous déplaçons, nous vivons ensemble et nous partageons des moments autres que la session de surf. C’est cela que nous apprécions et que nous aimons partager avec le public. Je pense d’ailleurs que c’est ça qui fait le succès de la websérie. Le public est content de voir une bonne atmosphère autour de ces professionnels, faite de complicité et de bons moments”. 

 

Un public au rendez-vous 

Dès la première saison, J’irai dormir chez moi a reçu de très bons retours. “Nous prenons énormément de plaisir à réaliser la websérie et nous sommes vraiment contents de voir que beaucoup de monde la regarde. D’année en année, le public continue de nous suivre et de nous découvrir”, se réjouit Robin Aussenac. “C’est important d’être soutenu, aussi bien par le grand public que par nos partenaires et la communauté bretonne. Nous les remercions tous et nous espérons pouvoir continuer à faire de nombreuses saisons… D'ailleurs, la saison 4 est déjà en cours de préparation !”.