Préparer sa sortie en mer avec Safetics, la check-list des marins

Partir en mer ne s’improvise pas. Pour éviter de prendre des risques et pouvoir profiter sereinement de sa balade, il est essentiel de bien se préparer. Guillaume de Corbiac a créé Safetics, une entreprise qui édite la check-list des marins et qui est partenaire de la Banque Populaire Grand Ouest. Il nous fait part de ses précieux conseils. 

Les risques de la navigation en mer sont parfois sous-estimés. Pourtant, dans de nombreux cas, c’est une erreur humaine qui est à l’origine des accidents. La mer est en effet un élément complexe qu’il faut savoir appréhender et anticiper. 

« J’ai réalisé qu’il n’existait pas de check-list pour sortir en mer, comprenant la préparation du bateau ainsi que pour affronter toutes les situations d’urgence », raconte Guillaume de Corbiac. Passionné de mer et de navigation depuis tout petit, il crée Safetics en 2012 et s’attelle à la rédaction d’une check-list des marins

 
Naviguer en toute sécurité 

« Les situations que l’on retrouve le plus souvent, ce sont des bateaux à moteur qui se retournent et des bateaux à voile qui touchent un rocher », explique Guillaume de Corbiac. « La principale erreur que tout skipper peut commettre, c’est l’excès de confiance, car il se met en danger. Parfois, il a aussi l’insouciance, voire l’ignorance. C’est là que la check-list est utile : même si tout va bien, on vérifie point par point. » 

« Je donnerais cinq conseils à ceux qui partent en mer pour profiter en toute sérénité : rester humble, car la mer est un élément complexe ; toujours s’appuyer sur un second ; prendre la météo, même si il fait beau ; préparer le bateau, mais aussi son équipage (expliquer à l’équipage ce qu’on va faire et la météo qu’on va rencontrer, prévoir à boire et à manger, avoir le bon équipement de sécurité…) ; et enfin préparer la navigation à terre, car cela permet d’anticiper les dangers sous l’eau tel que les bancs de sable, les parcs à huître, épaves… », ajoute t-il. 

 
Sensibiliser, prévenir et réagir 

Conçue pour pouvoir être glissée dans la poche, le guide Safetics est destiné à tous les skippers et équipiers de bateau à moteur et à voile. Directement inspiré des outils de l’aviation, il a pour objectif principal de réduire les accidents en mer. « L’avantage, c’est que l’on peut trouver une information facilement. Il est là pour aider le skipper durant la navigation, mais est aussi utile pour responsabiliser et faire prendre conscience que la navigation est complexe », souligne Guillaume de Corbiac. 

À l’intérieur, on y trouve les informations clés pour faire face à tous types d’événements rencontrés en mer. « Nous avons divisé ce support en deux catégories de situations : normales et critiques. On y retrouve ainsi 60 fiches illustrées qui recouvrent l’essentiel à connaître, répartis en 6 rubriques : à terre, en mer, un mémo dédié aux règles de priorité en mer, situations d’urgence, situations de détresse et sauvetage. » 

 
Renforcer la sécurité en mer 

« L’humain n’est pas une machine. En situation de stress ou de fatigue, il est parfois difficile de prendre de bonnes décisions », explique Guillaume de Corbiac. « Lors d’une escale à Ajaccio l’été dernier, j’ai croisé Armel Le Cléach (skipper Banque Populaire, parrain de Safetics, la check-list des marins depuis 10 ans). Il m’a expliqué qu’il s’en était encore servi durant ses vacances en croisière, ce qui confirme que le guide est utile à tout le monde ». 

« Avec Armel Le Cléach, nous partageons l’objectif de voir cette check-list dans tous les bateaux de plaisance. Je suis convaincu que de tels outils devraient être obligatoires, au même titre que les gilets de sauvetage qui ne représentent finalement qu’une partie infime de la sécurité en mer ».