Sur terre et en mer, une banque engagée pour son territoire

Chaque année, la Banque Populaire Grand Ouest soutient des projets d’intérêt général à travers deux outils de mécénat : la Fondation d’entreprise Grand Ouest et le Fonds de dotation Solidarité Grand Ouest. Ces aides se traduisent par un soutien financier, un accompagnement personnalisé, des dons matériels ou encore du volontariat de la part des agents de la banque. En voici quelques exemples.

Témoin de l’apogée de la pêche à voile en Atlantique, le célèbre Biche est le dernier thonier dundée de l’île de Groix (bateau dédié à la pêche au thon à la voile). Cet exemplaire du patrimoine lorientais a été restauré de 2009 à 2012 grâce à l’association des Amis du Biche, avec le soutien de la Fondation Banque Populaire. Depuis, l’association assure la navigation du bateau et organise régulièrement des sorties en mer avec des enfants, des personnes en situation de handicap, des personnes défavorisées ou en situation de réinsertion.

 

Des sorties en mer solidaires

Pour soutenir l’association dans l’organisation de ses excursions éducatives et solidaires, la Fondation Banque Populaire Grand Ouest a organisé plusieurs collectes de dons. En septembre 2020, les travailleurs de l’ESAT de l’Armor à l’Argoat de Caudan et les résidents des foyers Izel d’Hennebont, Avel Vor de Ploemeur et Kerudo d’Auray ont ainsi profité d’une journée en mer. En juin 2021, ce sont cette fois-ci plus de 60 personnes en situation de handicap qui, accompagnées par l’association Adapei du Morbihan, ont embarqué à bord du Biche pour de nouveaux horizons.

Chaque année, à l’occasion de la traditionnelle tournée des Pen Duicks, la Banque Populaire Grand Ouest organise également des navigations en mer. Cette année, des anciens blessés de guerre ont ainsi pu monter à bord des mythiques bateaux d’Eric Tabarly.

 

Un triptyque pour les patients du CHU

La banque bleue ne s’arrête pas à la navigation pour partager sa passion de la mer. En 2021, elle a ainsi fait don de trois œuvres monumentales au CHU de Nantes. Ces peintures ont été réalisées par l’artiste Gwendal Larher à la demande de la banque de la voile lors de la 9ème édition du Vendée Globe. Le triptyque évoque le monde de la voile avec les représentations d'Éric Tabarly, du caractère impétueux de la mer avec La tempête, et enfin Le homard, que l'on retrouve dans les casiers du littoral vendéen.

« À l’occasion d’un rendez-vous avec la Banque Populaire Grand Ouest, Patrice Gueudelot, directeur du Fonds de dotation du CHU, et moi-même sommes tombés face à ce triptyque dans le hall d’entrée. Nous étions en admiration devant cette œuvre. On nous a expliqué que la toile n’avait pas vocation à rester ici et que l’objectif était d’en faire bénéficier d’autres personnes et structures », raconte Bénédicte Hérissé, responsable des Relations Entreprises et du Mécénat du Fonds de dotation du CHU de Nantes.

La banque décide donc d’en faire don au CHU de Nantes. « Nous les avons installées dans le hall d’intégration du nouveau pôle de médecine physique et de réadaptation (MPR) », poursuit Bénédicte Hérissé. « Cet espace se veut un lieu de vie où évoluent les patients, les équipes hospitalières et les familles. Plus globalement, ce mécénat en nature est une véritable action en faveur du bien-être de toutes les personnes qui gravitent au sein du pôle MPR. Les toiles amènent de la couleur, de la vie et surtout l’art à l’hôpital. Les patients, leurs familles et les soignants en sont ravis ».

 

Un soutien global

Ce mécénat s’inscrit dans le projet d’art à l’hôpital mis en place par le Fonds de dotation du CHU de Nantes. « Nous travaillons beaucoup sur cette thématique : nous collaborons avec beaucoup d’artistes, par exemple pour introduire l’art dans les chambres de soins palliatifs. L’art apaise et égaie le quotidien des patients et des soignants ».

En 2021, le Fonds de dotation Solidarité Grand Ouest soutenait également le CHU de Nantes en organisant une collecte solidaire. « Grâce à cette collecte, nous avons pu acquérir un simulateur de conduite pour les patients du pôle MPR. Il y a donc un partenariat plus global et des liens forts entre le CHU de Nantes, son Fonds de dotation et la BPGO », conclut Bénédicte Hérissé.