A la découverte du Tour des ports de la Manche avec le skipper Hubert Lefèvre

Environ 80 bateaux se sont donné rendez-vous à Saint-Vaast-La-Hougue pour la première étape du Tour des ports de la Manche (3 au 8 juillet 2022). À cette occasion, le skipper Hubert Lefèvre, qui participe à la régate depuis de nombreuses années sous les couleurs de la Banque Populaire Grand Ouest, nous parle de la plus grande course à voile de Normandie.

Quel est votre parcours et votre expérience de skipper ?

Skipper de passion, j’ai acheté mon premier bateau en 1982 et j’ai commencé à faire des régates dès 1983. 10 ans plus tard, je faisais mon premier Tour des ports de la Manche en tant qu’équipier, puis en tant que skipper à partir de 2002. Depuis, je participe à la régate chaque année !

J’ai à mon palmarès quelques coupes, dont une victoire d’étape en 2013 à Cartheret. En 2012, j’ai terminé deuxième au classement général : il s’agit de mon meilleur résultat lors de cette course. L’année dernière, je suis arrivé 6e.

J’ai également participé à d’autres régates tel que la Tresco, plusieurs Transmanche (second en 2021), la Massila, le Tour de Corse, les Voiles de Saint-Tropez, la Rolex Fastnet de 2021 (30e place)… J’ai gagné à plusieurs reprises le challenge de la BDV (2003, 2007, 2015 et 2017), deux coupes de Normandie (2017 et 2022) ou encore le Championnat de Baie de Seine (1er en individuel sur l’année 2018).

J’ai une dizaine d’équipiers qui naviguent avec moi et que je fais participer sur les différentes courses auxquelles je participe, à raison de 5 sur chaque épreuve.

 

Tour des ports de la Manche

 

Qu’est-ce que vous appréciez particulièrement dans cette course ?


Plusieurs choses ! Il y a d’un côté la diversité des parcours et le nombre de bateaux. C’est un réel plaisir de concourir avec autant de participants ! C’est aussi une belle opportunité de côtoyer et naviguer auprès de personnes connues dans le monde de la voile tels que Christophe Auguin, qui a gagné le Vendée Globe et participe de manière régulière à la régate.

J’apprécie énormément l’organisation de Luc Berthillier et de Gilles Lezan : les différentes étapes sont toujours très bien préparées et on sait qu’on va s’éclater ! Du vent, des courants, des cailloux, les marées : les étapes sont parfois difficiles et on doit étudier le parcours à l’avance. C’est une superbe course pour s’entraîner et acquérir de l’expérience dans la navigation : au fil des courses, on apprend à maîtriser les éléments.

Ce que j’aime également dans les Tour des ports de la Manche, c’est la convivialité. Chaque soir, on se rend dans un nouveau port et l’on se retrouve avec les autres concurrents et organisateurs autour du podium et de festivités. Avec de nombreux participants, on a ainsi l’occasion se revoir tous chaque année et ça entraîne une vraie complicité. Il y a aussi parfois des invités de marque, tel que des chanteurs connus. Ce sont des moments toujours réussis, qui s’ajoutent au plaisir de la régate et apportent une vraie valeur ajoutée à l’événement.

 

Quels souvenirs marquants pourriez-vous mettre en avant ?

J’en ai plein ! Je garde évidemment un grand souvenir de ma deuxième place au Tour des ports de la Manche en 2012. Il s’agissait vraiment d’un moment fort pour mes équipiers et moi-même. Ce que je retiens chaque année, c’est l’émotion de mon équipage, sa joie de participer à la régate et de partager cette aventure : c’est un rendez-vous très attendu par nous tous.

Un autre souvenir marquant pour moi est celui du naufrage d’un concurrent. Je me rappelle voir le bateau toucher un rocher et couler devant nos yeux… C’est vraiment quelque chose que l’on n’oublie pas !

Mais je me rappelle avant tout d’une foule de moments joyeux. Je me souviens notamment du départ du port de Carteret à l’occasion des 40 ans de la régate. Les organisateurs avaient préparé un grand spectacle et invité de nombreux chanteurs et musiciens, comme Claudio Capéo. Au départ comme à l’arrivée, c’était vraiment merveilleux !

 

Vous êtes de nouveau sur le départ de la course, qu’attendez-vous de cette nouvelle édition ?

Qu’ils ne changent rien ! Je souhaite que les organisateurs puissent continuer à perpétuer cet événement qui nous permet de nous évader durant une semaine. La mer est un espace remarquable pour s’extérioriser et se déconnecter. Chaque année, mes coéquipiers et moi-même avons hâte de prendre le large et de participer ensemble à cette belle aventure.