BPGO & Pierre Le Coq, l’aventure continue !

Médaillé de bronze aux championnats du monde qui ont eu lieu en septembre dernier, Pierre Le Coq, véliplanchistre briochin, prépare déjà les championnats du monde, du 23 au 29 février prochains, en Australie. Une compétition cruciale quand on sait que le comité de sélection de la Fédération rendra son verdict, à la fin mars, sur le sportif qui représentera la France aux JO de Tokyo en 2020 en planche à voile. Cette qualification, Pierre Le Coq y travaille depuis 2016 avec l’appui de BPGO, son partenaire depuis 4 ans, et qui lui a renouvelé sa confiance en début d’année. Interview avec le sportif. 
 

2019© Torbole Italie Championnat du monde
2019© Torbole Italie Championnat du monde

Pierre, ton état d’esprit ?
A bloque ! Je vise la qualification aux JO. Je sors d’une saison hyper positive avec un nouveau podium mondial en septembre dernier. Je me sens fort aujourd’hui. J’ai énormément travaillé pour combler certains petits défauts, notamment sur la polyvalence, car il faut savoir gagner des manches quelques soit les conditions de vent. Le niveau est de plus en plus dense depuis les JO de Rio en 2016. Chaque petite erreur coûte très cher. Ma préparation et ma régularité actuelle me permettent aujourd’hui de ne plus avoir peur d’aller regarder la météo. Je suis dans une dynamique positive mais qui laisse peu de place aux breaks. 2020, c’est une année particulière avec deux championnats du monde à 6 mois d’intervalle. Mais de mon côté, tout est calé pour aller chercher des perf !

Et si tu n’étais pas qualifié…
Je serai évidemment déçu mais il est difficile de savoir dans quel état d’esprit je serai en réalité. Quoi qu’il arrive, il faudra digérer la décision du comité de sélection, qu’elle soit positive…. Ou négative. Le mois de mars sera donc Off avant de reprendre la préparation en vue des Championnats d’Europe du 10 au 20 mai en Grèce. Mais il est pour moi très difficile de me projeter aujourd’hui non sélectionné…

BPGO renouvelle son soutien, une aide décisive dans ta course à la qualification ? 
C’est énormément de confiance et j’en ai besoin. J’ai la chance d’avoir un accompagnement sans faille de la part de la BPGO depuis 2015. C’est aujourd’hui mon partenaire le plus fidèle et ce soutien renouvelé me pousse à me transcender pour l’honorer. Je suis hyper attaché à la Bretagne donc je suis fier d’être breton et d’être accompagné par un acteur du territoire. La BPGO me permet de me préparer dans de meilleures conditions et, depuis Rio, d’optimiser certains paramètres. Avec ce soutien financier, je peux investir dans plus de matériels, me faire accompagner mentalement et avoir un préparateur physique. Ce partenariat fait partie intégrante de mes performances, c’est un plus évident. Je mesure la chance que j’ai d’avoir un partenaire aussi fidèle et présent.

Suivre les aventures de Pierre